R
Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies

R

  • Règlement de la Consultation (R

    10/09/2013 Note N2 =30 x (Montant M du candidat le moins disant Montant M du candidat) Les offres seront classées dans un ordre décroissant au regard du résultat R obtenu selon la formule suivante. R= N1 + N2 Lors de l'examen des offres, le représentant du pouvoir adjudicateur, se réserve la possibilité de se faire communiquer les décompositions ou sous détails des prix, ayant servis à l'élaboration des prix, qu' il estimera nécessaire
    Lire la suite
  • Fiche détaillée | CD2E

    03/05/2016 44 r. des Marlettes. 62490 Quiéry Motte
    Lire la suite
  • Plate-forme solaire | CD2E

    05/11/2013 Plateforme solaire pédagogique & support à des projets de R & D. à Loos en Gohelle -France, Pas de Calais Mise en situation et instrumentation, formations professionnelles 10 technologies de cellules 22 lots de 3kWc supports fixes et mobiles
    Lire la suite
  • Objectifs et fonctionnement LumiWatt | CD2E

    29/01/2015 Pour favoriser le développement du photovoltaïque dans les zones à ensoleillement modéré et développer en région les connaissances et savoir faire pertinents à delà de modèle économique actuel, cd2e a initié et porté ce projet de plateforme solaire pédagogique & support à des projets de R & D... La stratégie mise en oeuvre repose sur le développement de l'intelligence autour de solutions PV sur le territoire régional pour contribuer à y ancrer de l'activité économique, des activités de R & D'et favoriser leur déploiement
    Lire la suite
  • Règlement de la Consultation (R

    07/10/2013 Note N2 =20 x (Montant M du candidat le moins disant Montant M du candidat) Les offres seront classées dans un ordre décroissant au regard du résultat R obtenu selon la formule suivante. R= N1 + N2 Lors de l'examen des offres, le représentant du pouvoir adjudicateur, se réserve la possibilité de se faire communiquer les décompositions ou sous détails des prix, ayant servis à l'élaboration des prix, qu' il estimera nécessaire
    Lire la suite
  • Règlement de la Consultation (R

    08/10/2013 Règlement de la Consultation- Page 8 / 10 Note N2 =50 x (Montant M du candidat le moins disant Montant M du candidat) Les offres seront classées dans un ordre décroissant au regard du résultat R obtenu selon la formule suivante. R= N1 + N2 Lors de l'examen des offres, le représentant du pouvoir adjudicateur, se réserve la possibilité de se faire communiquer les décompositions ou sous détails des prix, ayant servis à l'élaboration des prix, qu' il estimera nécessaire
    Lire la suite
  • Porotherm R & T 30

    13/09/2011 voir page 13 28 B maçonné et enduit 2 faces R= 2 57 m2.K / W Up= 0 37 W / m2.K (joint vertical sec) Up= 0 38 W / m2.K (joint vertical rempli) Ces valeurs facilitent la réponse aux exigences de la Réglementation Thermique (up 0 47... L'e s t r a n s f o r m a t i o n s'u l t é r i e u re s s'e réalisent en sécurité
    Lire la suite
  • Plaquette Sanomur web

    13/09/2011 S' y s t è m e c' o n s t r u c t i f e n f i b r e s v é g é t a l'e s p o u r l'a r é a l'i s'a t i o n d'e s t r u c t u r e s à t r è s h a u t e s p e r f o r m a n c' e s'é n e r g é t i q u e s L E S Y S T È M E C O N S T R U C T I F S'y s t è m e c' o n s t r u c t i f e n f i b r e s v é g é t a l'e s p o u r l'a r é a l'i s'a t i o n d'e s t r u c t u r e s à t r è s h a u t e s p e r f o r m a n c' e s'é n e r g é t i q u e s A N A S D E L I N & F I B R E S D E B O I S L'e s p a n n e a u x S A N O M U Rs o n t c' o m p o s'é s d'e f i b r e d'e b o i s'e t d'a n a s d'e l'i n r é p a r t i s'e n t r o i s'é p a i s s'e u r s'a y a n t c h a c' u n e d'e s f o n c t i o n s c' o m p l'é m e n t a i r e s
    Lire la suite
  • CELLU 4023 Cat handelaar FR 2

    13/09/2011 Construire BBC et passif sans isolants rapportés Construire durable Blocs béton cellulaire Catalogue France octobre 2009 sommaire PAG. Qui sommes -nous? Cellumat est le nouveau fabricant de béton cellulaire
    Lire la suite
  • Diapositive 1

    13/09/2011 ARCANNE Forum construction paille 6 et 7 mai 2006 Celles sur Belle (79) 1 rcanne Construction & Dévelop. t Durable r e i l'o h t n o M e d l'a t) n e e c m n i a r r é F p x e é t r e m i t o n C' a e h h C c n a r F a r (J u Mai 2006, Celles sur Belle, Forum construction paille Samuel Courgey... Résistance à l'arrachement des enduits Construction & Dévelop. t Durable très t n a l'o r is i o v u o s p e r u t a u a e' ed nné u o i q t i e d'i f d'i a t 0 01 MPa pour un enduit' chaux et chanvre' a l s r e u j e c s s n o e a l rm ep ca i o d t f r t r e n e v e p t t t 0 08 un et sable' on 'chaux senduit me traditionnel nne MPa pour r i re o s'e u b e p d r e n b e t i t f e s'e s d'e C' et aill) si le p s'é n e t l'o n i a t e c c s. enduits rtipar le DTU e e tru r v s b i augm n f s'o e s c Ces valeurs, inférieures à la valeur imposée pour les r e la (fib' d'e e s de s n s s'i e l r' s'u es une e e r d c t u a u sur maçonneries traditionnelles (0 3 Mpa) représente de même t f acte i a' b a l l'a h ur ns
    Lire la suite
  • tableau_adhesion_paypal_mars12

    26/03/2012 s. brovida@cd2e.com j. bricout@cd2e.com Www.cd2e.com Www.avnir.org C d 2 e /[ a v n i R] R u e d'e B o u r g o g n e- Base 11 / 19 6 2 7 5 0 L'o o s- en- G o h e l l'e Tél. :+ 33 (0) 3 21 13 06 80 Fax: + 33 (0) 3 21 13 06 81
    Lire la suite
  • DECLARATION

    04/07/2012 Certification Phonique (B A M) Régulation hygrométrique (I B R) Résistance à la lumière et UV (Grey Skala) Liste des Brevets, certification et fiches techniques Tableau comparatif entre revêtement traditionnel et SAJADE Consommation temporaire d'eau 3 4 5 5 5 6 6 13 17 21 22 22 24 26 26 27 27 28 28 29 30 31 31 35 39 40 41 42 JaDecor revêtements muraux biologique 2 / 43 Janvier 2008 INTRODUCTION Le cadre utilisé pour la présentation de la déclaration environnementale et sanitaire des revêtements mur & plafonds est la Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire élaborée par l'AIMCC (FDE & S version 2005
    Lire la suite
  • DECLARATION

    04/07/2012 Certification Phonique (B A M) Régulation hygrométrique (I B R) Résistance à la lumière et UV (Grey Skala) Liste des Brevets, certification et fiches techniques Tableau comparatif entre revêtement traditionnel et SAJADE Consommation temporaire d'eau 3 4 5 5 5 6 6 13 17 21 22 22 24 26 26 27 27 28 28 29 30 31 31 35 39 40 41 42 JaDecor revêtements muraux biologique 2 / 43 Janvier 2008 INTRODUCTION Le cadre utilisé pour la présentation de la déclaration environnementale et sanitaire des revêtements mur & plafonds est la Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire élaborée par l'AIMCC (FDE & S version 2005
    Lire la suite
  • DECLARATION

    04/07/2012 Certification Phonique (B A M) Régulation hygrométrique (I B R) Résistance à la lumière et UV (Grey Skala) Liste des Brevets, certification et fiches techniques Tableau comparatif entre revêtement traditionnel et SAJADE Consommation temporaire d'eau 3 4 5 5 5 6 6 13 17 21 22 22 24 26 26 27 27 28 28 29 30 31 31 35 39 40 41 42 JaDecor revêtements muraux biologique 2 / 43 Janvier 2008 INTRODUCTION Le cadre utilisé pour la présentation de la déclaration environnementale et sanitaire des revêtements mur & plafonds est la Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire élaborée par l'AIMCC (FDE & S version 2005
    Lire la suite
  • Fiche technique LAQUE SATINEE

    13/09/2011 -Exterieu r / I nterieu r- Pret a I' emploi -Peut etre teintee avec nos pates pigmentaires universels... 0- Precaution d'emploi Precaution d'usage- --a PRODIROX- FRANCE- SARL au CapItaJ de 45 000 -R C S
    Lire la suite
  • Microsoft PowerPoint - Présentation CTMNC Forum des sciences Villemenuve d'Ascq 21 oct 2011 [Mode de compatibilité]

    31/10/2011 CRAterre, ENTPE, INSA, Akterre, Carrières de Boulonnais Contribution CTMNC Programme 2012 La diversification du matériau Terre Crue Laboratoire de R & D Céramique- Limoges- Pourquoi des règles Professionnelles... Travail pr éparatoire: état des connaissances et traduction des r ègles existantes (6 mois) -Recherche bibliographique exhaustive incluant la sélection des ouvrages et documents en possession des membres du comité de pilotage
    Lire la suite
  • Guide installation marmorette

    13/09/2011 A r m s t r o n g D LW LINOLEUM L AY I N G R E C O M M E N D AT I O N S F O R I N S TA L L AT I O N Armstrong DLW Linoleum is manufactured from natural and replaceable raw materials... 25 Subfloors Cement floor Anhydrite and Anhydrite flooring A r m s t r o n g D LW LINOLEUM L AY I N G 3 2 Tiles Tiles are generally laid with cross joints in an alternating pattern
    Lire la suite
  • Dalsouple Lisse

    13/09/2011 L' ent re p r i s'e s p é t re p r i s'e s p ein' c Le écial l'ics L'ent re p r i s sa pé élie isée ia bel e i x e séd e l f e l'ea d n s b ans l xi l'a p l'u plus fl xibl d'a ns e l f s'ererv u s lle l'e re v ê t tchouc o eêv la p ouc c la ch êm te m te o eensto ld am st c ce o caoutchou en su se eln td ls ot da e su Imaginez
    Lire la suite
  • Exposé GTBE /AICVF Nd-Pic

    23/04/2014 DES RETOURS D'EXPÉRIENCE EXEMPLES D'OPERATIONS AVEC GEOTHERMIE EN REGION Nord -Pas de Calais GEOTHERMIE SECTEUR TYPE Sports & Loisirs -Culture Habitat Non collectif Résidentiel collectif Capteur horizontal Tertiaire- Bureaux Puits canadien Enseigenment LOCALISATION OPERATION Li l l'e Li l l'e Toucoi ng W attre l'os Mai ri e de quarti e- Li l l'e W az e mme s Equi pe me nt pol yval e nt- Li l l'e Sud SC I MAMANAI SEM Vi l l'e re nouve l'é e C' ol l'è ge Sal e ngro NO RPAC ERDV 59 Parti cul i e r Sal l'e de s fê te s Sal l'e pol yval e nte Pi sci ne C l'i ni
    Lire la suite
  • Fiche technique Biofib Ouate 2012

    25/01/2013 -7) Cloison (double peau) Fermacell / Biofib' ouate 45 + 60 + 45 mn / Fermacell F (non testé) 120 °C 45 1800 0 040 100 2 50 Cp (J / kg.K) (W / m K) e (mm) R (m.K / W) 2 (mg / m2. h Pa) Sd (m) Rw (dB) (C, Ctr) Euroclasse T (°C) Le chanvre... s Rapport d'essais 80 Domaines d'applicat (Neuf & Rénovation) ion- Il nécessite peu d'eau et aucun- és: -Combles aménag chevrons pose entre et sous par l'intérieur- Doublage de murs r ieu tér l'ex r pa ou es & séparatives- Cloisons distributiv Rw (dB) 100 pesticide pour sa culture Il assimile une grande quantité de CO2 pendant sa croissance- Il valorise des terres moins riches- Il participe à la rotation des cultures (biodiversité, régénération des sols) Les qualités naturelles du mix chanvre / ouate de cellulose- Fibres de chanvre très résistantes assurant la rigidité et la bonne tenue mécanique- Complémentarité des deux structures de fibres pour de meilleures performances acoustiques- Ouate de cellulose
    Lire la suite
  • BRGM EcoTechAtelierEnviroNord_Villeneuve

    13/09/2011 Les objectifs, la décision sont contextuels Technique Usine Décision Economie Environnement & Procédés Outils basés sur la composition des déchets Analyse des déchets (MODECOM) -Potentiel de récupération (matériaux, énergie) Analyse de procédé- -Bilan matière Représentation des flux Trommel 80- 200 mm OM r Overband 20 0m m Grosse ferraille D Table de tri manuel- Performances techniques (récupération réelle) r OM A Fosse m 0m 0m 20 08 s'er m 80- 200 mm Lo urd s E 80 -20 0 PC +JRM Optimisation par simulation Pertes (évaporation, dégradation) -Coût / avantage de différentes options- Potentiel de toxicité des produits Environnement & Procédés B C Poulie magnétique Tri optique Pellenc Hall de stabilisation biologique G Dé ch et s sta bil Refus de tri optique PET H I PeHD J isé s Refus grossiers compactés Compacteur A Points de prélèvements prévus CET Refus grossiers 8 g Lé T bal apis isti
    Lire la suite
  • Guide maintenance marmorette

    13/09/2011 A r m s t r o n g D LW LINOLEUM CLEANING AND MAINTENANCE R E C O M M E N D AT I O N S FOR CLEANING AND MAINTENANCE OF A R M S T R O N G D LW LINOLEUM These recommendations are based on our general practical experience and correspond to the latest cleaning techniques as known to us at the time of publication
    Lire la suite
  • Mise en page 1

    16/04/2014 3 QUELQUES LAURÉATS EXEMPLAIRES t e proje d r u e t por Pascal Boulanger, 49 ans, ingénieur, docteur en physique et titulaire d'un MBA, a été chercheur au CEA pendant toute sa carrière dans différents domaines de l'énergie (nucléaire, solaire, réseaux) et dans les nanotechnologies... Pascal r Boulange AMBITION "STOCKAGE DE L'ÉNERGIE" -PROJET NAWAShell La start up NAWATechnologies développe, fabrique et commercialise des dispositifs de stockage d'électricité mille fois plus rapides
    Lire la suite
  • 4 pages-MONOMUR 15x30

    13/09/2011 Aujourd' hui, avec les gammes de produits IMERYS Structure, vous disposez d'un choix exceptionnel, p a r t e n a i re réalisations... PEE Site de GIRONDE s / DROPT (33) Cette volonté d'innovation, qui s'appuie à fois sur S E RV I C E C O M M E R C I A L Région MIDI PYRÉNÉES -BP 313 31773 COLOMIERS CEDEX Tél
    Lire la suite
  • Microsoft PowerPoint - Rappel_fondamentaux_solener [Mode de compatibilité]

    13/09/2011 conductance de la fenêtre munie d'une fermeture extérieure en W / (m2.K) Uw=1 / (1 / Uw+- R() Ujn=Uw+ Uws) / 2 avec R résistance de la lame d'air 10 Les menuiseries Différentes technologies... Qra (1- r. -T Avec Qra en M3 / h et r rendement de l'échangeur Exemple maison de 100 m2, hauteur 2 5 m renouvellement 1 Vol / h E= 0, 34x250x62000 / 1000= 5270 kWh 13 Avec un échangeur à efficacité 80 %E= 1054 kWh Les besoins de chauffage Besoins annuels de chauffage (en kWh / an) =Déperditions- Apports gratuits récupérés- Apports gratuits récupérés= apports gratuits internes récupérés + apports gratuits externes récupérés- Apports gratuits internes récupérés (occupants, appareillages
    Lire la suite
  • Fiche technique Biofib Duo 2012

    25/01/2013 Composition Densité Capacité thermique Conductivité thermique massique Épaisseur Résistance thermique Coefficient de résistance à la diffusion de la vapeur d'eau Perméabilité à vapeur d'eau Affaiblissement acoustique aérien Réaction au feu Température maxi d'utilisation d (kg / m) 3 44 % de fibres de chanvre, 44 % de fibres de lin, liant PE EN 1602 EN 12667 EN 823 EN 12667 EN 12086 EN 12086 EN 140 -3 EN 13501 -1 0 07 0 09 0 15 45 1 05 60 1 45 100 2 40 2 0 18 0 21 0 30 30 1800 0 041 120 2 90 140 3 40 200 4 85 Cp (J / kg.K) (W / m K) e (mm) R (m.K / W) 2 (mg / m2. h Pa) Sd (m) Rw (dB) (C, Ctr) Euroclasse T (°C) 56- (2
    Lire la suite
  • Fiche technique Biofib Chanvre 2012

    25/01/2013 Composition Densité Capacité thermique Conductivité thermique massique Épaisseur Résistance thermique Déphasage Coefficient de résistance à la diffusion de la vapeur d'eau Perméabilité à vapeur d'eau Affaiblissement acoustique aérien Réaction au feu Température maxi d'utilisation d (kg / m) 3 90 % de fibre de chanvre, liant PE EN 1602 EN 12667 EN 823 EN 12667 45 1 10 1 5 EN 12086 EN 12086 EN 140 -3 EN 13501 -1 0 05 0 06 60 1 50 2 40 (panneau) / 30(* rouleau) 1800 0 040 80 2 00 2 5 1 0 08 0 10 0 14 100 2 50 3 140 3 50 4 5 Cp (J / kg.K) (W / m K) e (mm) R (m.K / W) 2 h (mg / m2. h Pa) Sd (m) Rw (dB) (C, Ctr) Euroclasse T (°C) 56- (2
    Lire la suite
  • Titre de la présentation

    23/04/2014 Transition énergétique" Un avenir pour les réseaux gaz" Présentation 3 avril 2014 2 3 Carte d'identité de GrDF Chiffres clés 2012 Plus de 194 000 km de canalisations, plus long réseau de gaz naturel en Europe Environ 9 500 communes desservies, soit 77 % de la population française 1 million
    Lire la suite
  • Microsoft PowerPoint - Copie de La-Construction-en-Paille-JBThevard-mercInfocd2eoct2012-AFAIRE [Mode de compatibilité]

    08/11/2012 LA CONSTRUCTION EN PAILLE Le monde du bâtiment n' avait pas connu depuis longtemps, une telle (r) évolution! 24/10/2012 POURQUOI LA PAILLE Les pionniers l'ont utilisée. car
    Lire la suite
  • Présentation PowerPoint

    13/09/2011 Canada, Californie, Norvège Projet HyNor Infrastructure hydrogène entre Stavanger à Oslo (580 km) Stations de remplissage station à Stavanger en 2006 Véhicules Voitures (20 Toyota H2 Prius + H2 TH!INK en 2007, 40 Mazda RX- 8 Hydrogen RE en 2008), Autobus, Taxis Leasing. 400 / mois Coût du
    Lire la suite
  • arras paille ficheOpjuin2012

    11/07/2012 Sté SAMIT de Rouvroy 500 r Claude Bernard ZA la Chenaie 62320 Rouvroy 03 21 42 70 48 fax..03 21 42 92 52 Calcul thermique et test d'étanchéité à l'air
    Lire la suite
  • YT9953_guide_pose PRO 2003

    13/09/2011 Guide de pose Guide de pose YTONG SIPOREX Le Centre de Formation Thermopierre Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en oeuvre du Système d'e co n s t r u c t i o n Y TO N G SIPOREX... Il s'adresse à tous les professionnels de la construction désireux d'enrichir leurs compétences pour de n o u v e l le s p e r s p e c t i v e s professionnelles
    Lire la suite
  • Microsoft Word - Gutachten.doc

    04/07/2012 3012- 528 I n h a l t s v e r z e i c h n i s 1... G r e n z- bzw. R i c h t w e r t e Activity Concentration Index (ACI) für Baustoffe der Europäischen Kommission Richtwert des Instituts für Baubiologie Rosenheim GmbH Richtwert des Umweltinstituts München e V
    Lire la suite
  • Microsoft PowerPoint - ALCIMED_A GABENISCH

    13/09/2011 ALCIMED June 10, 2008 Three main groups of evolution for bioproducts markets al c' i log o hn tors c Te fac l ca i om s n r o Ec acto f 4 R & D'efforts / investments The prospective model has to take into account... relatively low social pressure for renewable products; R & D'efforts intensity with no major change
    Lire la suite
  • Maggy Picardie 20-11-2013

    16/12/2013 Gaujardtechnologie scop Bureau d'études structure bois et enveloppe en matériaux biosourcés LES ESSENCES BOIS REGIONALES LOOS EN GOHELLE -20 novembre 2013 La mobilisation du bois régional nécessite une bonne connaissance à fois de ses caractéristiques comme de ses acteurs Maggy DUCEAU "Le Sirius"
    Lire la suite
  • fiche ope_Du bois_chez_Nordistes_Templeuve.doc

    13/09/2011 DU BOIS CHEZ LES NORDISTES! A aube des premières actions concrètes du Grenelle, des entreprises ont déjà relevé le défi posé par le dérèglement climatique. Nous sommes bien à delà de la sempiternelle réglementation thermique avec rappelons le, son unique fonction de" voiture balai
    Lire la suite
  • Microsoft PowerPoint - Joseph DUSSAUD_ECRIN

    13/09/2011 Applications de la Photocatalyse à la La purification de l'air. Joseph DUSSAUD :Directeur des Recherches Stratégiques, Centre de Recherche d'Ahlstrom Responsable Ecrin Tano (Traitement de l'air et des nuisances olfactives) Joseph dussaud@ahlstrom com ECO TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR LILLE -11
    Lire la suite
  • NS_Congrès des éco-technologies_AtelierRecyclage_MATIN

    08/10/2012 Philippe RUSSO ArcelorMittal Recherche et développement (R & D) Le Groupe ArcelorM ittal est le premier sidérurgiste mondial... Elle représente plus de 20 % de ventes d'acie r plat en Europe, principalement destiné au secteur automobile... RECYBETON: écorecyclage intégral du béton Horacio COLINA Directeur de projet, RECYBETON Le projet national de R & D RECYBETON vise le recyclage complet des bé tons
    Lire la suite
  • Preisliste

    13/09/2011 Gamme et Prix Applicables à partir de 01.02.2008 Toutes listes de prix précédentes perdent leur validité. Prix nets hors TVA 08
    Lire la suite
  • straw bale test report.doc

    13/09/2011 Base (stub) pins (two per bale) were cut 250 mm long, with internal pins (also two per bale) nominally 1400 mm long. Figure 1 Wall construction 2 3 Lime rende r In one test hydraulic lime render was applied to both 990 mm wide faces of the wall. The lime render was a 1: 3 (lime: coarse building sand) mix by volume
    Lire la suite